Sous les bracelets, les amulettes…

Dépôt F17 en cours de fouille. Crédit : Manon Vallée

La fouille en laboratoire des dépôts métalliques se poursuit en ce début d’année 2022. La fouille minutieuse de l’un des deux vases mis au jour lors de la campagne de 2020 touche à sa fin : c’est un total de 265 objets qui ont été minutieusement relevés par photogrammétrie, prélevés, inventoriés, décrits, nettoyés et photographiés. Pourtant, le dépôt continue de nous livrer des surprises. Sous les différents amas de bracelets, dont certains pourraient avoir appartenu à des enfants ou des jeunes adolescents, un nouveau lot d’objets est pour le moins assez surprenant. En effet, une agrafe de ceinture prenant la forme d’une feuille de laurier et décorée de fines incisions s’est révélée pliée et perforée. L’apparition de nombreux anneaux de diverses tailles, de perles à tiges enroulées, de bracelets repliés et même d’un galet en forme de quille suggère la possibilité d’un ensemble original d’objets, transformés en pendeloques, et qui, au moment du dépôt, fonctionnaient tous ensemble, à l’image d’une « parure » à la portée symbolique, voire prophylactique.

Ensemble original d’éléments qui pourrait constituer un seul et même objet, autour d’un élément en matériau périssable (fil, cuir, etc.). Crédit : Manon Vallée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.